Moshi moshi

« Moshi moshi », c’est une expression qui fait beaucoup rire ma mère et qui veut dire « allô ».

Pour des raisons pratiques, il me fallait un téléphone.
J’avais décidé de ne pas m’encombrer de l’ancien qui arrivait en fin de vie et dont je doutais qu’il fût débloqué pour fonctionner à l’international de toute manière.

De façon générale et au grand désespoir de mes amis ultra-connectés, je me limite à un usage assez basique du téléphone. Même si je reconnais les aspects pratiques de l’outil, j’ai plutôt tendance à le voir comme un ennemi qui ne me laisse pas de répit et me sollicite au rythme de ses vibrations impérieuses. Je déteste ces trucs.
Mais enfin, comme disent les vieux : il faut vivre avec son temps ! :p

Je comptais donc m’y prendre exactement comme la première fois, c’est-à-dire : acheter un modèle basique et utiliser le système de carte prépayée en fonction de mes besoins.
Pour téléphoner et envoyer/recevoir des messages. Et c’est tout.
Je sais, en 2018, ça paraît inconcevable.

Et en effet, ça l’est : j’ai appris avec horreur que ce système n’existait plus ici depuis 2015 !

Que faire ?

Il n’existe pas de formule sans abonnement qui soit abordable et l’engagement est de minimum un an. J’étais coincée puisque je n’avais pas encore de compte en banque et même en admettant que ce fut le cas, il aurait forcément fallu que je le clôture avant de rentrer en France, donc avant le terme du contrat et j’aurais dû payer des frais de résiliation astronomiques.

C’est Lo qui m’a sauvé la mise en proposant de prendre le contrat à son nom avec prélèvement automatique sur son compte et que je la rembourse en liquide.
Je ne sais pas comment font les étrangers qui viennent au Japon pendant un certain temps et qui n’ont personne sur place pour les aider avec ce genre de démarches…
Je suppose qu’il existe des alternatives mais je n’en ai pas entendu parler.

Me voilà donc l’heureuse détentrice d’un smartphone trouvé en raclant les fonds de tiroirs du Bic Camera mais qui est malgré tout plus moderne et performant que celui que je possédais en France. Ce n’est pas le pays de la technologie pour rien…

Quant à l’abonnement, il me coûte 1680 ¥ (~13 €). Avec ça j’ai droit à 3 Go d’Internet par mois et aux messages illimités. Ironiquement, les appels ne sont pas inclus et il m’en coûtera 20 ¥ pour 30 secondes de communication. Avec les téléphones d’aujourd’hui, on peut faire beaucoup de choses mais apparemment plus téléphoner.

Je m’en sors donc bien, grâce à ma sauveuse providentielle.

Je m’en sors même très bien puisque j’ai Google Maps ! Je ne me perdrai plus !
Enfin, je me perdrai moins. Parce que parfois, ça a tout de même du bon et qu’on fait de jolies découvertes en se perdant. : )

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s